Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

16 mars 2012

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école

La Tanzanie doit mettre un terme à la stigmatisation des élèves séropositifs à l'école
La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

La décision d'obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe a provoqué l'indignation.

© China Photos/Getty Images


Cette décision va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH.
Source: 
Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International

Les informations indiquant que plusieurs écoles de Tanzanie auraient décidé d'obliger les élèves séropositifs au VIH à porter un ruban rouge en classe ont amené Amnesty International à mettre en garde contre une stigmatisation des personnes infectées par ce virus.

Le directeur d'une école du district de Kibaha affirme que cette décision aurait été prise pour répondre à une demande des parents qui souhaitaient que les enfants malades soient dispensés des activités demandant beaucoup d'énergie.

« L'idée selon laquelle obliger des enfants séropositifs au VIH à porter un ruban rouge les protégerait est absurde », a déclaré Michael Bochenek, directeur du programme Droit et politique d'Amnesty International.

« Le fait qu'une personne soit ou non porteuse du VIH relève entièrement du domaine privé jusqu'à ce que cette personne décide d'en parler. Les enfants séropositifs peuvent mener une vie saine et remplie d'activités s'ils bénéficient des soins adéquats ; les stigmatiser de cette façon et les exposer à des atteintes est une immense erreur.

« Cela va probablement aggraver la discrimination et les gens risquent de décider de ne pas faire de test de dépistage du VIH. De manière générale, une telle mesure pourrait mener à une diminution de l'accès aux services de santé dont les gens ont besoin.

« Les autorités tanzaniennes doivent enquêter pour savoir pourquoi une telle décision a été autorisée et elles doivent mettre en place de nouvelles initiatives pour apprendre aux gens à ne pas stigmatiser les personnes séropositives. »

Selon ONUSIDA, en Tanzanie, au moins 1,4 million de personnes vivent avec le VIH/sida, ce qui représente à peu près 5 % de la population du pays. Environ 160 000 enfants âgés de moins de 14 ans sont séropositifs au VIH.

Thème

Discrimination 

Pays

Tanzanie 

Région ou pays

Afrique 

Campagnes

Exigeons la dignité 

@amnestyonline sur Twitter

Nouvelles

22 juillet 2014

Le gouvernement gambien doit abolir les lois et pratiques draconiennes à l’origine de deux décennies de violations généralisées des droits humains, a déclaré Amnesty... Pour en savoir plus »

05 juin 2014

Les manifestants descendant dans la rue au Brésil durant la Coupe du monde risquent d’être victimes de violences policières et militaires aveugles, les autorités renforçant les... Pour en savoir plus »

03 juin 2014

Dans la deuxième partie de cette série en deux volets, deux personnes dont le nom figurait sur la liste des « personnes les plus recherchées » en Chine pour leur rôle dans le... Pour en savoir plus »

11 juillet 2014

Sasha, militant pro-ukrainien âgé de 19 ans, a été enlevé par des séparatistes à Louhansk et frappé à maintes reprises pendant 24 heures.

Pour en savoir plus »
07 juillet 2014

La condamnation à 15 ans de prison d’un éminent avocat saoudien, défenseur des droits humains, est un nouveau coup porté au militantisme pacifique et à la liberté d’... Pour en savoir plus »