30 avril 2010
Pour la protection des migrants au Mexique

Chaque année, des milliers de migrants sans papiers traversent le Mexique pour se rendre aux États-Unis, où ils espèrent avoir une nouvelle vie et échapper à la misère noire et à l'insécurité qui règne dans leur pays.

Ils sont pour la plupart originaires d'Amérique centrale et nombre d'entre eux entament leur périlleux voyage en traversant la frontière entre le Mexique et le Guatemala au niveau des États du Chiapas ou du Tabasco.

Ceux qui atteignent la frontière américaine auront survécu à un voyage plein de dangers. Des milliers d'entre eux échoueront, victimes de passages à tabac, d'enlèvements, de viols, voire de meurtres, généralement sans que cela se sache. La plupart du temps, personne ne saura rien de leur histoire.

La majorité des violences dont sont victimes les migrants en situation irrégulière sont le fait de bandes criminelles, mais il existe des éléments prouvant que des responsables à des niveaux divers sont complices de ces crimes.

De nombreux Mexicains qui vivent le long des routes de migration apportent aux migrants en danger une assistance humanitaire ponctuelle. Ainsi, la chaîne de refuges gérée par l'Église catholique offre un répit provisoire à certains d'entre eux, épuisés ou blessés. Cette solidarité envers les migrants a parfois entraîné des agressions et des actes de harcèlement contre des personnes qui s'efforcent de les aider.

L'opinion publique se préoccupe de plus en plus, et à juste titre, des violations de droits humains dont sont victimes les migrants mexicains aux États-Unis. Mais la crise à laquelle sont confrontés les migrants au Mexique n'a en revanche pas suscité autant d'indignation publique. Néanmoins, les migrants sans papiers du Mexique commencent enfin à se faire entendre.

Photo : Migrant sautant d'un wagon à l'autre à Arriaga, dans l'État du Chiapas (sud du Mexique), juin 2009. Copyright : © Hauke Lorenz

Passez à l'action en adressant le courriel ci-dessous au ministre mexicain de l'Intérieur, Fernando Francisco Gómez-Mont Urueta, pour demander la protection des migrants en situation irrégulière au Mexique.

985
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expired
653,563
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous