Women’s rights

International Women's Day 2014

My body my rights


Being able to make our own decisions about our health, body and sexual life is a basic human right. Yet all over the world, many of us are persecuted for making these choices – or prevented from doing so at all.

Find out how you can take action this International Women's Day at My body my rights

Nouvelles et mises à jour

Une campagne contre les violences et la discrimination à l'égard des femmes et des jeunes filles

25 novembre 2014

À partir du mardi 25 novembre, les sympathisants d’Amnesty International participent aux Seize jours d’action contre la violence liée au genre, durant lesquels des personnes du monde entier s’unissent pour combattre les violences et la discrimination à l’égard des femmes et des filles, notamment les violations de leurs droits sexuels et reproductifs.

«Ma liberté défend la vôtre» : propagande et vérité sur l’homophobie en Russie

11 octobre 2014

Des militants à Saint-Pétersbourg racontent comment l’homophobie héritée du passé et la nouvelle loi sur la « propagande de l’homosexualité » renforcent la stigmatisation et la peur.

Douze points sur l'interdiction de l'avortement au Salvador

25 septembre 2014

La loi sur l’avortement au Salvador est l’une des plus restrictives au monde. L’avortement est totalement interdit, dans toutes les circonstances, et de lourdes peines de prison sont prononcées à l’encontre des femmes accusées d’avoir mis fin à leur grossesse. 

Les droits sexuels et reproductifs sont menacés partout dans le monde

6 mars 2014

La santé et la vie de millions de personnes dans le monde sont menacées parce que les autorités de leur pays ne leur garantissent pas leurs droits sexuels et reproductifs, a déclaré Amnesty International jeudi 6 mars, jour du lancement d’une campagne mondiale sur cette question.

Mon corps, mes droits : une histoire, un pays

6 mars 2014

Lisez l'histoire d'une enfant de 11 ans victime de violences pour avoir résisté à l’exploitation sexuelle, d'un homme incarcéré pendant trois ans parce qu'il était gay, d'une femme morte après qu'on lui a refusé des soins qui lui auraient sauvé la vie et d'une d'une femme violée et poussée à avorter .