Critères de qualification pour les candidats aux mandats des procédures spéciales : interprétation d'Amnesty International

Les personnes proposées pour figurer sur la liste de candidats pour les procédures spéciales doivent être choisies sur la base des critères techniques et objectifs auxquels doivent répondre les candidats aux fonctions de titulaire de mandat au titre des procédures spéciales, et sur l'interprétation qu'Amnesty International donne ci-dessous de chacun de ces critères.

1. Qualifications requises : diplôme ou expérience professionnelle équivalente, adaptés au poste à pourvoir, dans le domaine des droits de l'homme ; bonnes capacités de communication dans l'une des langues officielles de l'ONU.

Liste :
  • Diplôme universitaire dans une discipline liée aux droits humains (pas nécessairement liée à un mandat particulier).
  • Publications universitaires ou autres (articles, études, rapports, mémoires ou tout autre écrit similaire apportant la preuve de connaissances approfondies) portant sur des questions relatives aux droits humains liées à au moins un des mandats pour lesquels la candidature peut être envisagée.
  • Pour les compétences linguistiques, voir le premier paragraphe du point 4 ci-après.

2. Connaissances requises : connaissance des instruments, normes et principes internationaux relatifs aux droits humains ; connaissance des mandats institutionnels liés au travail mené par l'ONU ou d'autres organisations internationales ou régionales dans le domaine des droits humains ; expérience professionnelle confirmée dans le domaine des droits humains.

Liste :
  • Le candidat ou la candidate doit être à même de mener des travaux de recherche tant à distance que sur le terrain, en fonction des besoins des missions d'établissement des faits.
  • Le candidat ou la candidate doit avoir une expérience approfondie de l'analyse critique des données quantitatives et qualitatives, afin de pouvoir aussi bien étudier des cas individuels qu'identifier des tendances et formuler des recommandations efficaces.

3. Compétences confirmées : compétences reconnues sur le plan national, régional ou international en matière de droits humains.

Liste :
  • Le candidat ou la candidate doit avoir une connaissance approfondie des instruments, normes et principes internationaux relatifs aux droits humains.
  • Le candidat ou la candidate doit notamment être familiarisé(e) avec les systèmes juridiques internationaux et régionaux relatifs à au moins un des mandats pour lesquels sa candidature peut être envisagée.

4. Flexibilité / disponibilité et temps nécessaire pour accomplir efficacement les tâches liées au mandat et pour respecter les exigences qui y sont rattachées, notamment en ce qui concerne la participation aux sessions du Conseil des droits de l'homme.

Liste :
  • Le candidat ou la candidate doit avoir une excellente maîtrise, à l'oral comme à l'écrit, d'au moins une des trois langues de travail des Nations unies (anglais, français et espagnol) et avoir l'habitude de s'exprimer en public, notamment pour communiquer avec les médias, les gouvernements et autres parties intéressées.
  • Le candidat ou la candidate doit manifester une ferme volonté d'agir en faveur des droits humains de manière générale et en particulier dans le cadre d'au moins un des mandats pour lesquels sa candidature peut être envisagée.
  • Le candidat ou la candidate doit être disposé(e) et apte à consacrer un temps important à l'accomplissement de tout mandat qui lui serait confié, y compris en ce qui concerne les déplacements que cela nécessite.