AFRIQUE DU SUD

Dans le cadre de l'examen périodique universel, Amnesty International a adressé à l'Afrique du Sud les recommandations suivantes

  • Prendre davantage de mesures pour protéger les femmes qui ont été ou qui risquent d'être victimes de violences liées au genre, et pour leur permettre d'obtenir réparation.
  • Prendre des mesures plus fermes pour éliminer les obstacles discriminatoires qui empêchent les personnes séropositives ou atteintes du sida d'avoir accès aux services de santé.
  • Prendre immédiatement les mesures nécessaires afin de ratifier le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.
  • Mener à son terme le processus d'élaboration et d'adoption des mesures législatives visant à prévenir les actes de torture et les autres formes de mauvais traitements, à poursuivre en justice leurs auteurs et à les sanctionner, conformément aux normes internationales, et ratifier le Protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.
  • Prendre des mesures concrètes et efficaces pour protéger le droit à la liberté d'expression et de réunion, et pour que les responsables de l'application des lois soient pleinement formés et équipés pour assurer leur mission de maintien de l'ordre sans recours à une force excessive ; enquêter avec détermination et de manière indépendante sur tous les manquements signalés.
  • Veiller à ce que toutes les mesures nécessaires soient prises pour mettre en œuvre les recommandations de la Commission d'enquête Jali.
  • Veiller à ce que le principe de non-refoulement soit pleinement compris et respecté par tous les agents de l'État chargés de l'application de la législation sur l'immigration et de la procédure de demande d'asile, et respecter les obligations de l'Afrique du Sud en matière de lutte contre le terrorisme.

Pour en savoir plus